Urgent: Aperet a amassà’s doman a Pau

24 Gen

Pau : mandats d’arrèst europèus contra 3 militants bascos

La repression n’ei pas la solucion ! Deishatz lo País Basco decidir en patz !

En responsa a l’anóncia d’ua trèva permanenta de la part d’ETA, Madrid e París que mièn las duas setmanas passadas ua andada d’arrestacions hens lo movement de l’esquèrra independentista basca.

Atau, en l’encastre d’aquera repression, 3 mandats d’arrèsts europèus que seràn jutjats dimars lo 25 de genèr peu tribunau de Pau. Duas de las personas visadas que son militants civius dont la sola fauta ei d’estar socís deu movement de liberacion basc, lo 3au qu’ei acusat d’estar l’informatician de l’organizacion clandestina.

Pr’amor que sabem que la grana part de las informacions espanhòlas qui legitiman aqueras arrestacions e demandas d’extradicion que son obtiengudas peus mautractaments e la tortura, Libertat que s’opausa a la collaboracion de las autoritats francesas dab espanholas.

Que demandam l’estanc de la repression entà deishar l’esquèrra independentista seguir lo son camin de cap tà la fin de la luta armada e l’arrespècte deu dret a l’autodeterminacion, e donc d’arrefusar d’executar los mandats d’arrèsts europèus qui seràn jutjats dimars a Pau.

Ua delegacion de Libertat que serà presenta a aqueth jutjament e qu’invitam los partits, associacions e sindicats a estar presents entà espiar quin se debana la justícia en aqueth ahar. Que balham rendètz vos tà aquò davant lo tribunau paulin, dimars lo 25 de genèr, a 9h30 lo matin.

Pau : Mandats d’arrêt européens contre 3 militants basques

La répression n’est pas la solution ! Laissez le Pays basque décider en paix !

En réponse a l’annonce d’une trêve permanente de la part d’ETA, Madrid e Paris ont mené ces deux dernières semaines une vague d’arrestations dans le mouvement de la gauche indépendantiste basque. Ainsi, dans le cadre de cette répression, 3 mandats d’arrêts européens seront jugés par le tribunal de Pau mardi 25 janvier. Deux des personnes visées sont des militants civils dont la seule faute est d’être membres du mouvement de libération basque, le troisième est accusé d’être l’informaticien de l’organisation clandestine.

Parce que nous savons que les informations espagnoles qui légitiment ces arrestations et demandes d’extraditions sont soutirées par les mauvais traitements e la torture, Libertat s’oppose à la collaboration des autorités françaises et espagnoles.

Nous demandons l’arrêt de la répression pour laisser la gauche indépendantiste continuer son chemin vers la fin de la lutte armée e le respect du droit à l’autodétermination, et donc de refuser d’exécuter les mandats d’arrêts européens qui seront jugés mardi à Pau.

Une délégation de Libertat sera présente lors de ce jugement et nous invitons les partis, associations e syndicats à venir voir comment passe la justice dans cette affaire. Nous donnons rendez-vous devant le tribunal palois, mardi 25 janvier, à 9h30.

Pau, lo 24 de genèr de 2011

Advertisements

Daissar una responsa

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Cambiar )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Cambiar )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Cambiar )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Cambiar )

Connecting to %s

%d bloggers like this: