Libertat per Aurore Martin ! Rassemblement au Tribunal de Pau,1er juin à 10h

31 Mai

Libertat que sostien a Aurore Martin, sòci de Batasuna, miaçada qu’ei per l’aplicacion d’un mandat d’arrèst europèu, pausat en 2009 peu jutge Garzon. La justícia d’exepcion espanhòla qu’arcasta a Aurore destar sòci de la direccion de Batasuna. Un partit interdit per l’Estat espanhòl mes pas francés.

Se los jutges a Pau acceptan l’execucion d’aqueste mandat, un nivèu navèth serà passat en la collaboracion franco-espanhòla contra l’esquèrra independentista basca. Partits numerós, associacions taus drets de l’òmi, que critican la situacion politica en País Basc sud, la repression e qu’estiman tanben que çò qui ei arcastat a Aurore ei ua ataca a las libertats civicas e democraticas.

Libertat qu’apèra los e las qui pòden, a mobilizà’s dimarç qui vien, a 10h, davant lo tribunau de Pau.

Siam los testimonis se per cas jutges decidarén de liurar a la justícia d’execpcion espanhòla ua militanta copable de miar activitats politica publica e civiu sonque.

Libertat que denoncia la collaboracion franco-espanhòla contra l’esquèrra independentista basca e la repression. Aqueras estrategias que hén perdurar lo forçaments deus drets inalienables deus pòbles e lo conflicte.

La solucion, qu’ac brembam, ei politica, en la negociacion e lo respècte deu dret a l’autodeterminacion

Libertat per Aurore Martin !

Libertat soutient Aurore Martin, membre de Batasuna qui est menacée par l’application d’un mandat d’un mandat d’arrêt européen, déposé en 2009 par le juge Garzon. La justice d’exception espagnole reproche à Aurore d’être membre de la direction de Batasuna, un parti interdit par l’état espagnol mais pas par l’état français.

Si les juges de Pau acceptent l’exécution de ce mandat, un nouveau niveau sera passé dans la collaboration franco-espagnole contre la gauche indépendantiste basque. De nombreux partis et des associations pour les droits de l’homme critiquent la situation politique en Pays Basque Sud et la répression et estiment aussi que ce qui est reproché à Aurore est une attaque aux libertés civilques et démocratiques.

Libertat appelle ceux et celles qui peuvent à se mobiliser ce mardi 1 juin à 10 heures devant le tribunal de Pau. Soyons témoins au cas où les juges décideraient de livrer à la justice d’exception espagnole une militante seulement coupable de mener des activités politiques et civiles publiques.

Libertat dénonce la collaboration franco-espagnole contre la gauche indépendantiste basque et la répression.

Ces stratégies font perdurer le viol des droits inalienables du peuple et du conflit au pays basque.

La solution, nous le rappelons, est politique, et se trouve dans la négociation et le respect du droit à l’autodétermination.

Advertisements

Daissar una responsa

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Cambiar )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Cambiar )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Cambiar )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Cambiar )

Connecting to %s

%d bloggers like this: