EHLG dèu víver !

15 Feb

Lo 18 de heurèr que’s debanarà lo procès d’Euskal Herriko Laborantza Ganbara (crampa d’agricultura basca). Libertat, edsquèrra revolucionària d’Occitania, qu’apera a participar a l’aplec qui sostien aqueth projècte alternatiu e qui’s tienerà plaça deu Heralh a Pau.

La crampa d’agricultura deus Pireneus-Atlantics n’a pas jamei sabut compréner los besonhs deu monde paisan ni préner en compte las soas requèstas. Atau los agricultors bascos qu’an causit d’aviar la lor associacion en crear un sistèma d’enterajuda e d’escambi enter joens e ancians.

Qu’ei tanben ua auta faiçon de concéber l’agricultura, en dehòra de tot quadre productivista entà que los paisans e podossen víver decentament, shens estar espleitats peus grans grops o per estructuras d’Estat tau com son las crampas d’Agricultura.

L’Estat, via lo prefècte Felip Rei, que hè pròva dens aqueth ahar d’un furiosèr absurde qui hica en causa lo dret fondamentau d’associacion. Libertat que condamna haut e clar aqueth actitud liberticide de la part de las autoritats. Los bascos d’Iparralde qu’an lo dret de s’organizar, de produsir e de consumir com ac desiran.

Dens la medisha mira, qu’encoratjam los agricultors biarnés a emancipà’s en bastir la crampa d’agricultura biarnesa. Entà espelir lo monde agricòle qu’a de crear projèctes professionaus alternatius qui non seràn pas gerits per las granas firmas e l’Union Europèa.

Lo 18 de heurèr, tots amassas entà sostiéner Euskal Herriko Laborantza Ganbara !

Volem víver e decidir au país !

Version française:

Le 18 février 2010, se tiendra le procès d’Euskal Herriko Laborantza Ganbara (chambre d’agriculture basque). Libertat, gauche révolutionnaire d’Occitanie, appelle à participer au rassemblement en soutien à ce projet alternatif tout au long de la journée au foirail à Pau.

La chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques n’a jamais su appréhender les besoins du monde paysan ni prendre en compte ses requêtes. C’est donc en toute logique que les agriculteurs basques ont choisi de monter leur propre association afin de créer un système d’entraide, d’échange entre anciens et jeunes.

C’est aussi une autre façon de concevoir l’agriculture, en dehors des cadres productivistes afin que nos paysans puissent vivre décemment, sans être exploités par des grands groupes ou des structures d’Etat telles que les chambres d’agriculture.

L’Etat, via le préfet Philippe Rey, fait preuve dans cette affaire d’un acharnement absurde qui remet en cause le droit fondamental d’association. Libertat condamne fermement cette attitude liberticide de la part des autorités. Les basques d’Iparralde ont le droit de s’organiser, produire et consommer comme ils le souhaitent.

De même nous encourageons les agriculteurs béarnais à entrer en dissidence en créant la « crampa d’agricultura biarnesa ». Le monde agricole ne trouvera son salut qu’en créant des projets professionnels alternatifs qui échappent aux grandes firmes et à l’Union Européenne.


Le 18 février rassemblons nous tous pour soutenir Euskal Herriko Laborantza Ganbara !

Advertisements

Una responsa to “EHLG dèu víver !”

  1. Cyberl@mpung 22 Febrièr 2010 a 6:38 del matin #

    Hi, there. Visit my blog http://cyberlampung.blogspot.com/ Thanks.

Daissar una responsa

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Cambiar )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Cambiar )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Cambiar )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Cambiar )

Connecting to %s

%d bloggers like this: