Débat sur l’identité nationale: vergonha !

5 Nov

Lo 2 de noveme passat, lo ministre UMP Eric Besson qu’aviè un gran debat sus l’identitat nacionau, en desirar valorizar la Republica e la fiertat d’estar francés. Aqueth subjècte ne pòt pas deishar los militants de LIBERTAT insensibles ni muts.

Que volem tornar díser a la velha de las eleccions regionaus, qu’en anonciar aquera iniciativa, M. Besson, que hica en plaça ua estrategia de las vergonhosas entà asegurà’s deu sostien de l’electorat de l’extrèma dreta. Qu’insistim suu hèit qu’aquera mena de debat n’a pas qu’ua mira simplament racista.

De quina identitat nacionau e vòu parlar M. Besson ? L’Estat francés qu’ei ua de las mei vielhas tèrras d’arcuélh d’Euròpa. Los grans principis de la Revolucion francesa qu’ahorteishen l’imatge aquera d’ua tèrra d’arcuélh entaus estremats tots. Totun, tot au long de la soa istòria, l’Estat francés n’a pas jamei aplicat aqueths principis. N’a pas jamei deishat d’uniformizar, de contrarotlar, de colonizar los esperits e los òmis.

Nosautes occitans, dab tots los pòbles en luta en l’Exagòne e d’Otra-mar, e tanben dab tots los hilhs e las hilhas d’imigrats, que volem reivindicar la nosta diferéncia. Que portam tots identitats divèrsas e qu’ac desiram cridar a votz hauta. L’identitat nacionau francesa n’ei pas qu’ua quimèra que denegam.

M. Besson e dab eth lo govern actuau que desiran impausar un espiar unilaterau e egemonic de la ciutadanitat. Que cau tornar díser qu’ua identitat n’ei pas ua causa materiau, ne la podem pas mestrejar e enqüèra mensh denegar la. De la diversitat que vad lo riquèr, e arrefusar aquera diversitat qu’ei arrefusar la diferéncia de l’aute, horabandir-la.

França ne hè pas que seguir la soa politica colonialista suu son territòri. Qu’espèra enqüèra e tostemps contrarolar los esperits, desarigar las identitats particularas e forçar a assimilar ua identitat francesa faussa. Atau qu’ei ua vergonha d’impausar en las escòlas programas d’Istòria formatats e mitificats, entà crear un espiar nacionalista de França.

Com movement internacionalista, LIBERTAT ne s’arretròba pas en l’union sacrada de la nacion tant proclamada peus partits politics actuaus, de dreta com d’esquèrra. Occitans, bretons, còrses, mainatges d’imigrats,que cau afirmir haut e clar lo vòste dret a la diferéncia !

Entà totas aqueras rasons, LIBERTAT qu’apita ua crida : investim lo debat. Qu’ei a nosautes de bastir espacis publics d’escambis, de convidar tots los qui vòlen debàter entà exprimí’s librament ! Cap a la censura, gausam gahar responsabilitats e ne demoram pas muts !

 

Version française

Le 2 novembre 2009, le ministre UMP Eric Besson a lancé un grand débat sur l’identité nationale, affirmant vouloir valoriser la République et la fierté d’être français. Ce sujet ne peut pas laisser les militants de LIBERTAT insensibles ni sans voix.

Nous voulons rappeler qu’à la veille des élections régionales, M. Besson en annonçant cette initiative, met en place une stratégie électorale des plus honteuses afin de s’assurer du soutien de l’électorat de l’extrême droite. Nous insistons sur le fait que ce type de débat à des visées purement racistes.

De quelle identité nationale veut parler M. Besson ? L’Etat français est une des plus vieilles terres d’accueil de l’Europe. Les grands principes de la Révolution française exacerbent cette image, celle d’une terre d’accueil pour tous les laissés pour compte. Pourtant au cours de sa petite histoire, l’Etat français n’a jamais appliqué ces principes. Il n’a eu de cesse d’uniformiser, de contrôler, de coloniser les esprits et les hommes. Nous occitans, avec tous les peuples en lutte d’Hexagone et d’Outre Mer, ainsi que tous les fils et filles d’immigrés, voulons revendiquer notre différence. Nous sommes tous porteurs de diverses identités et nous souhaitons le clamer haut et fort. L’identité nationale française n’est qu’une chimère que nous renions.

M. Besson et derrière lui tout le gouvernement en place souhaitent imposer une vision unilatérale et hégémonique de la citoyenneté. Nous voulons rappeler qu’une identité n’est pas un bien matériel, qu’on ne peut la contrôler et encore moins la renier. De la diversité nait la richesse, refuser cette diversité c’est refuser la différence de l’autre, la rejeter. N’est-ce pas là une position purement raciste ?

La France ne fait que poursuivre sa politique colonialiste sur son territoire. Elle tente encore et toujours de contrôler les esprits, de leur arracher leur identité particulière pour les contraindre à assimiler une identité française factice. Le fait d’imposer dans les écoles des programmes d’histoire formatés et mythifiés afin d’ancrer dans les esprits une vision nationaliste de la France est purement honteux !

En tant que mouvement internationaliste, LIBERTAT ne se retrouve pas dans l’union sacrée de la nation tant prônée par les partis politiques actuels, de droite comme de gauche. Occitans, Bretons, Corses, Basques, immigrés, faîtes entendre votre voix, faîtes valoir votre droit à la différence !

C’est pour cela qu’aujourd’hui LIBERTAT lance cet appel: investissons le débat. C’est à nous de créer des espaces publics d’échanges, à nous d’inviter tous ceux qui veulent débattre à s’exprimer librement ! Face à la censure, prenons nos responsabilités, ne restons pas muets !

Advertisements

Una responsa to “Débat sur l’identité nationale: vergonha !”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Débat sur l’identité nationale: la honte ! « - 9 Novembre 2009

    […] Débat sur l’identité nationale: la honte ! Débat sur l’identité nationale: la honte ! […]

Daissar una responsa

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Cambiar )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Cambiar )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Cambiar )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Cambiar )

Connecting to %s

%d bloggers like this: