Total Vergonha!

18 dec

lacqNous apprenons que Total suspend la dépollution du bassin de Lacq. ici

Le groupe Total est la première entreprise française en chiffre d’affaire, la première capitalisation européenne et la sixième entreprise pétrolière mondiale, c’est donc un des monopole qui oriente la politique de l’Etat, qui le dirige.

Rappelons que c’est avec la découverte des gisements de gaz en Gasconha et notamment celui de Lacq en 1951 que ce monopole qui comme beaucoup d’entreprise a pu se développer grâce à son statut étatique. Ce statut, en empêchant la concurrence, a permis un développement sans entrave et accoucher du géant que nous connaissons. La plus part des géants du capitalisme français sont issus des monopoles étatiques et de la planification post-seconde guerre mondiale.

Les Béarnais, de leurs richesses souterraines n’ont pas tiré grand profit, le gaz allant notamment irriguer les entreprises lyonnaises et pires a servi à participer à la fin de l’exploitation des mines occitanes de Lasalla (Decazeville). Notamment en alimentant une centrale au gaz et donc en rendant inutile l’exploitation du charbon de ce bassin…C’est un des nombreux exemples de la cocufication du vieux colonialisme français.

Après avoir accumulé un énorme capital à travers cette première exploitation elle a pu se tourner vers les colonies et continuer à bâtir son empire avec comme indéfectible soutien la République et ses armées.. Lors de la mal-nommée décolonisation, elle a continué à orienter la ‘coopération’ c’est-à-dire la soumission de l’Afrique à l’ancienne métropole coloniale, c’est la fameuse Françafrique. Bien sûr il y avait un pacte tacite, Total acceptait de perdre de l’argent en ce maintenant en métropole dans certaines branches comme le raffinage mais avec tout le soutien de l’Etat dans ces entreprises d’outremer.

Avec la crise générale du capitalisme ce pacte, comme d’autres, vole en éclat. Les raffineries ferment les unes après et les autres et cela entame d’une certaine façon notre souveraineté populaire et nous pouvons être sûr que les 3000 emplois liés à la recherche à Pau vont vite être attaqué. Car avec la crise les géants du pétrole sont durement touchés, le prix du baril s’est effondré, du fait du ralentissement de la croissance mondiale et de l’exploitation démesurée du gaz de schiste. Et par les contradictions dont le capitalisme raffole, cette baisse va rendre non rentable l’escroquerie gigantesque du gaz de schiste, le serpent se mord la queue et les entreprises aillant investies là-dedans quittent le navire.

Pour nous Béarnais cela signifie la ‘pause’ de la dépollution du bassin de Lacq, cette ‘grande aventure’ aura laissée de nombreux morts et malades, une terre ravagée et un bassin partiellement désindustrialisé (les grands unités productives ont fermées). Le capitalisme ne peut que gérer les ressources de cette manière sans aucune réflexion sur le long terme, sans aucun plan, ni projet, seulement le profit immédiat.

Total doit payer la dépollution, c’est le minimum. Nous devons demander des comptes à nos élus et à cette entreprise sur ses agissements chez nous mais aussi en Afrique et partout dans le monde. Ce type de monopole doit être démantelé et nous devons rapidement amorcer une véritable transition énergétique sous contrôle populaire et pour cela il nous faut un pouvoir populaire au service des intérêts de la majorité cassant la dictature des Gattaz et Cie.

Mobilizacion procès Tor Deu Borrèu!

13 dec procès-tor_programa-19dec2014_2

Recapitulatiu de l’ahar e deu prumèr procès:
Récapitulatif de l’affaire et du premier procès:
http://comitat-libertat-tor.blogspot.fr/2014/10/purmer-tornar-deu-proces-premier-retour.html
http://comitat-libertat-tor.blogspot.fr/2014/10/tract-diffuser.html
MOBILIZACION!
LA RESISTENCIA QU’EI UA QUESTION DE DIGNITAT!

Sur la démocratie participative à Pau

13 dec

Security on topLibertat ! a décidé d’aller voir comment se passe les réunions de quartiers organisés par la mairie pour développer la démocratie participative. Nous vous proposons un compte-rendu.

Réunion publique du centre ville de Pau,
Complexe de la république le 01/12/14

Près de 100 personnes se sont déplacées pour participer à ce rendez-vous. Les gens désertent de plus en plus les rendez-vous politiques, comment expliquer cette fréquentation subite… les gens se sentent-ils acteurs de leur territoire ? Sont-il prêts à exercer leur droit démocratique ? Qu’est-ce que ces gens veulent ?

Suite à la présentation des divers intervenants (1ere adjointe Mme Poueyto, des responsables de divers services de la mairie, une représentante de la SIAB, la chargée à la sécurité de la préfecture, cle hef de la police locale, etc.) et d’un discours succin de Mme Poueyto, les habitants du quartier du centre ville se sont exprimés. Suite à un tour d’horizon, moins de 8 personnes sont âgées de moins de 30 ans…

Démocratie réelle ou réelle poudre aux yeux 


Certes, la volonté d’organiser des réunions de quartier par secteurs pour rapprocher le pouvoir du peuple est une chose louable, mais quel est le but premier de ces réunions ? Comment est-ce interprété par la mairie ? Est-ce pour faire plaisir à son électorat en rassurant ses concitoyens ? Est-ce que la mairie va vraiment prendre en compte l’avis des citoyens t ? Est-ce que tout cela va avoir une porté sur la politique globale de la ville ?

A première vue ces réunions ressemblent à un bureau des pleurs. De prises de paroles en prises de paroles, les gens relatent leur problèmes de circulation, parfois les incohérences de circulation, le manque de place pour se garer, de l’insécurité, des incivilités, etc.,

Incivilité/ Insécurité

Ce qui est souvent revenu lors des prises de paroles c’est les questions d’incivilités et d’insécurités.


Tout d’abord, voici la définition : « l’insécurité » désigne dans leur vie quotidienne le sentiment fait d’anxiété ou de peur que peut ressentir un individu ou une collectivité devant ce qui pourrait advenir. Il s’oppose au sentiment de sécurité ou de sérénité  et l’« Incivilité » désigne un comportement qui ne respecte pas une partie ou l’ensemble des règles de vie en communauté telles que le respect d’autrui, la politesse ou la courtoisie.

Quelquefois même avec violence, les prises de parole de ces thèmes sont majoritaires dans les questions posées. Elles sont très souvent le reflet d’une classe de gens, assez aisées, qui ont accumulé beaucoup de haine et manifeste un besoin de vider leur sac remplit de frustrations. La stigmatisation fait bon train au sein d’une telle population : la crainte du marginal/mendiant, des gens alcoolisés qui sortent des bars et qui, d’un commun accord pisseraient tous sur la même porte d’entrée, des personnes qui aimeraient que les heures de fermeture des bars soient plus tôt, qui sont outrés quand ils se font rembarrer par la police qu’ils appellent pour faire de la délation concernant une « nuisance », ce qui ne passe pas pour une priorité pour les policiers, qui se plaignent de la saleté des rues avec 3 crottes de chien, s’offusquent même de se faire réveiller par les machines municipales qui nettoient les rue des 5/6h, une personne a même demandait s’il ne serait pas possible d’avoir des quotas pour le nombre de mendiants/marginaux !, ou encore plus de « vidéo-protection » et de patrouilles de polices… où va-t-on ?

Les gens commettent-ils plus d’incivilités qu’avant ? Que faut-il faire pour résoudre ces mal-êtres ? Transformer Pau en ville en zone de sécurité ? Faut-il mettre une caméra sur chaque personne ? à chaque coin de rue ? Mettre des drones dans lo bèth cèu de Pau ? Faut-il mettre en place un couvre-feu ? Sommes nous réellement en insécurité à Pau ? Les gens présents à cette réunion n’ont-ils jamais été jeunes ?

A part des préoccupations pécuniaires individualistes, nous voyons ici la majorité des « tristes » sujets d’ « inquiétudes » de cette frange de population qu’est la petite bourgeoisie. Même si à l’échelle de la population ils sont minoritaires, ils savent malheureusement bien faire passer leur idée et être présents pour faire bloc quand ils doivent faire passer leur message, voir par exemple l’article : http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/12/02/centre-ville-les-habitants-denoncent-les-nuisances,1222175.php et les commentaires.
Durant cette soirée, le responsable de la police locale a spécifié qu’il n’y avait presque pas d’appel de réclamations ou plaintes les soirs concernant ces incivilités et autres nuisances sonores.
D’un coté, on entend « Pau se meurt » et de l’autre « il faut une vie de quartier », mais bien sûr, sans bruits. Des contradictions qui ne devrait pas exister dans une vie en collectivité normale ou chacun a sa place, jeunes, moins jeunes et personnes âgés, ceux qui travaillent tôt et ceux qui ont aussi le droit se décontracter, partager avec des amis un verre, faire la fête, etc.
Continue reading

Forbes et après…

6 dec

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/11/05/pau-dans-le-gotha-mondial-des-villes-ou-prendre-sa-retraite,1218049.php

cover vw 050613_QG.inddNous apprenons que Pau vient d’être classée par le très sérieux magazine économique états-unien  « Forbes » sixième ville dans le monde où il fait bon passer sa retraite. Il n’y a que la bourgeoisie locale et son représentant Monsieur le Maire qui peut se réjouir de cette nouvelle. Pour les travailleurs et les classes populaires c’est évidemment une autre affaire. Pau est déjà victime d’une gentrification très forte, c’est-à-dire que les classes populaires sont reléguées dans les périphéries par divers moyens : réhabilitations urbanistiques, augmentations des loyers, des impôts locaux etc. La rénovation du Hédas va dans ce sens, faire table rase du passé populaire et laissé place net pour les classes plus argentées et aussi, au passage, se gaver avec la spéculation foncière.

Le Maire l’a dit il veut faire de Pau une ville chic. Le centre-ville exprime bien ce projet avec les quelques rues autour de la place Clémenceau propres sans rien qui dépasse. Mais il est devenu impossible de trouver des magasins de première nécessité à des prix abordables dans le centre. Le maire travaille pour sa classe et il ne s’en cache pas comme il le stipule lui-même à la fin de l’article :

« Et tout le monde se rendra compte bientôt qu’elle est formidable pour les retraités, mais aussi pour les étudiants, les entrepreneurs, les chercheurs… »

Et pour ceux et celles qui ne font pas parties de ces catégories-là, qui sont, nous le rappelons, l’immense majorité et qui plus est les principaux créateurs de richesse, aucune précision.

Pau et le Béarn, tout comme le pays Basque et globalement toute la Gascogne va devenir une nouvelle région  Alpes Côte-d’Azur, saccagée, bétonnée, vendue aux promoteurs immobiliers, aux politiques corrompus et à la maffia, mouroir pour bourgeois de l’Etat, de l’Europe et du monde. Comme en Provence, la culture occitane en Béarn passera loin derrière les préoccupations de notre bonne vieille municipalité devenue comme au bon vieux temps plus anglophile que la Reine. Et comme en Provence les inégalités vont exploser et le fascisme aussi.

Avec Libertat! et plus globalement avec ceux qui luttent contre ce monde en délabrement nous comptons faire irruption dans leur petit spectacle politicien pour défendre les intérêts des classes populaires et des travailleurs d’Occitanie et du Béarn.

LIBERTAT.ORG

23 abr

Que’vs informam la fin de la mesa a jorn d’aquesta blòg. Las informacions seran disponiblas e centralizadas suu siti www.libertat.org
Nous vous informons la fin de la mise à jour de ce blog. Les informations seront désormais centralisées et disponibles sur le site www.libertat.org

LIBERTAT tà Georges I. Abdalah Manifestacion Pau, 19-01

17 Jan
libertat_ta_georgesSamedi 19 janvier,14H30, 
rassemblement devant la
préfecture à Pau ; Exigeons
l'application du droit au
retour au Liban de Georges
Ibrahim Abdallah. Ce combattant
de la  Résistance libanaise 
et palestinienne est détenu en
France  depuis plus de 28 ans!
Le 21 nov 2012, le tribunal 
d'application des  peines de
Paris a donné un avis favorable à sa ...
8éme demande de libération 
conditionnelle, mais....il reste en prison,
le ministre français de l'intérieur n'ayant 
pas signé l'arrêté permettant son retour au Liban
où l'attend sa famille.

Manifestacion colossala a Bilbao de sosten taus presoèrs politics 12-01

17 Jan


Mei de 115 000 persones qu’an manifestat a Bilbao, lo 12 de genèr de 2013, taus presoèrs politics bascoats.
Plus de 115 000 personnes ont manifesté à Bilbao(EH), le 12 janvier 2013, en faveur des prisonniers politiques basques. Continue reading

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.